ys_melmoth (ys_melmoth) wrote,
ys_melmoth
ys_melmoth

2e Challenge ABC : N comme Nodier

Charles Nodier - L'Amateur de livres (années 1820 - 1840 / Le Castor Astral, 1993)
(136 pages, soit 50 km de plus pour le challenge Tour du monde. Total : 2925 km et toujours 12 pays pour 35 livres.
4e titre pour le challenge XIXe siècle 2016))


Quatre petits textes, derrière ce titre : le Bibliomane, De la monomanie réflexive, Bibliographie des fous et, pour finir, l'Amateur de livres qui a donné son titre au recueil. Quatre textes tournant autour de la folie des livres - bien connue par l'auteur ! - un peu inégaux, mais qui tous possèdent au moins la saveur d'une curiosité fantaisiste, où l'érudition le dispute au goût de l'insolite, du rare, de l'excentrique.

La monomanie réflexive amorce sur l'obsession monomaniaque une réflexion bien plus désinvolte que son titre ne le laisse entendre, mais qui se perd un peu en route et n'aboutit pas à grand chose. La Bibliographie des fous est un étonnant et savoureux petit recueil d'authentiques fous littéraires (François Columna, Guillaume Postel, Bluet d'Arbères...), qui furent publiés en leur temps, y obtinrent même parfois d'extravagants succès, et dont les ouvrages improbables sont devenus de rares trésors pour les chasseurs de livres. On regrette surtout que les anecdotes et le contenu des livres évoqués ne soient pas plus développés, la manière parfois très allusive de Nodier restant un peu frustrante à mon goût malgré les notes de l'éditeur.
Plus complet, l'Amateur de livres dresse une typologie du genre, distinguant bibliophiles, bibliomanes et bouquinistes. Genre tricéphale hélas en disparition, dans un monde où le triomphe du papier bon marché noie le livre rare, le livre beau, le livre précieux sous une avalanche de sottises mal éditées (dans lesquelles l'auteur a la grâce dépitée de ranger peu ou prou ses propres productions), et où s'impose inéluctablement l'aride bibliophobe.
Si le bouquiniste privilégie la rareté du livre à l'élégance de sa forme, le bibliophile est passé de l'amour du contenu à l'amour du contenant et ne considère rien comme trop luxueux pour l'objet de ses délices. Du bibliophile au bibliomane, il n'y a qu'une crise - et c'est à ce dernier type que Nodier consacre ses pages les plus savoureuses, de la visite d'une bibliothèque monstrueuse où tout manque de s'effondrer au délicieux portrait de Théodore, le bibliomane du premier texte, conduit à sa perte par cette obsession dévorante.
L'auteur y caricature ses propres obsessions avec un mélange de dérision et de tendresse assez irrésistible.

Excellente idée, en somme, qu'a eue le Castor Astral de réunir ces textes, qui sauront aussi bien intéresser les amateurs de l'époque qu'intriguer les curieux et parler aux passionnés de vieux livres et de belles éditions. Parlant édition, celle-ci est joliment réalisée, avec quelques estampes d'époque et un bel arsenal de notes de fin de texte, très utiles pour comprendre bien des allusions fort obscures au lecteur moderne dont l'éducation classique laisse hélas, comme la mienne, grandement à désirer.
Tags: bouquins, challenge 19e siècle : critiques, challenge abc, challenge tour du monde
Subscribe

  • Un an de livres - 2020

    Combien de livres, cette année ? 78 titres. Ce que je n'avais pas atteint... depuis que j'ai commencé à travailler,…

  • Lectures 2019

    Combien de livres, cette année ? 70. Exactement comme l'an dernier - je tiens le cap malgré mon passage à temps complet au…

  • Lectures 2018

    Combien de livres, cette année ? 70. Soit 4 de moins que l'an dernier. La faute à l'interminable Moby Dick, dont je garde des…

  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 0 comments