March 11th, 2013

siouxsie

Défi lecture n°5 : Comme un roman

Lancé par Cécilia le 4 mars.

Comme un roman - Daniel Pennac (Gallimard, 1992)


Ceci n'est pas un roman mais un essai, un petit traité de pédagogie littéraire jouissif et passionnant, qui se lit avec autant d'entrain que le meilleur des romans.
Daniel Pennac y parle de l'amour de la lecture, comment il se crée par les contes, comment il peut se perdre par l'école et le devoir de lire, comment il peut être (re)donné par l'oubli du dogme, le retour à la lecture orale, le simple plaisir des histoires et du rythme des mots. Il y énonce les droits imprescriptibles du lecteur, à commencer par celui de ne pas lire.
Il s'agit, en somme; de désacraliser les livres et la lecture, pour mieux les faire aimer - et lire devient, sous sa plume, la plus belle des histoires d'amour.

D'ailleurs, écoutez :
"Le temps de lire est toujours du temps volé. (Tout comme le temps d'écrire, d'ailleurs, ou le temps d'aimer.)
Volé à quoi ?
Disons, au devoir de vivre.
(...)
Le temps de lire, comme le temps d'aimer, dilate le temps de vivre.
Si on devait envisager l'amour du point de vue de notre emploi du temps, qui s'y risquerait ? Qui a le temps d'être amoureux ? A-t-on jamais vu, pourtant, un amoureux ne pas prendre le temps d'aimer ?
(...)
La lecture ne relève pas de l'organisation du temps social, elle est, comme l'amour, une manière d'être.
La question n'est pas de savoir si j'ai le temps de lire ou pas (temps que personne, d'ailleurs, ne me donnera), mais si je m'offre ou non le bonheur d'être lecteur."


Comme un roman est de ces livres précieux qui rendent plus beau encore ce que l'on aime déjà. Et de ces livres redoutables qui donnent envie de découvrir ou retrouver quelques dizaines de romans et d'auteurs ! A garder à portée de main sur un coin d'étagère et à savourer sans modération... (je ne suis d'ailleurs pas tout à fait certaine de rendre son exemplaire à Cécilia ^^)