January 26th, 2013

siouxsie

Skin Trade - De rouille et de sang

Où comment, au lieu de suivre le chemin du Trône de Fer - qui me tente sans me tenter à force d'en entendre parler partout - je succombe à l'appel des loups et découvre G. R. R. Martin sous un jour moins célèbre mais tout à fait séduisant.


Skin Trade - George R. R. Martin (1989 / Actu SF, 2012)

Dans une petite ville autrefois florissante mais depuis longtemps gagnée par la ruine et l'abandon, une jeune femme vient d'être assassinée. Mutilée, disent les journaux sans beaucoup s'avancer. Un mot qui en dit trop ou trop peu au goût de Willie Flambeaux, vieil ami et amant de la demoiselle, agent de recouvrement par profession, loup garou par nature, asthmatique chronique et brave gars avant tout.
Willie Flambeaux a une autre amie, Randi Wade, qui ne couche pas avec lui et ignore tout de ses petites transformations nocturnes, mais gagne sa croûte comme détective. Parfaitement indiquée, donc, pour s'atteler à l'affaire. Mais celle-ci ne va pas tarder à faire ressurgir les vieux souvenirs douloureux du meurtre de son père, massacré dix-huit ans plus tôt par une sorte d'animal que six balles de 38 n'ont pas suffi à arrêter, alors qu'il enquêtait sur une série de disparitions d'enfants.

En 170 pages, George R. R. Martin cisèle un petit bijou de polar fantastique, qui entremêle habilement les codes des deux genres pour créer un univers fascinant, délicieusement décadent et peuplé de personnages accrocheurs. Le suspense est au niveau de l'ambiance, d'une noirceur relevée par un sens de l'humour savoureux, et la lycanthropie y est traitée de manière intéressante, à l'écart des clichés du cinéma d'horreur même si certains détails ne sont pas sans faire penser à certaines de ses plus troublantes trouvailles.
Bref : une novella à découvrir de toute urgence par tous ceux qui s'intéressent au thème !