siouxsie

Expos, musées, théâtre cycles ciné : que faire à Paris... et ailleurs !

Collapse )

*
Trucs à voir et visiter

  • A Paris

Hôtel de la Marine - tous les jours, 10h30 - 19h. Nocturnes le vendredi jusqu'à 22h.

Opéra Garnier - tous les jours, 10h - 17h


  • A la journée

Château de Saint-Jean-de-Beauregard : dans l'Essonne, à l'ouest de Fontainebleau, château et grand parc, avec notamment un des plus beaux potagers de France. Visites du 15 mars au 15 novembre, les dimanche et jours fériés.

Château et jardins de Courances : dans l'Essonne,à l'ouest de Fontainebleau. Week-ends et jours fériés du 6 avril au 3 novembre, château fermé en juillet-août.

Château d'Anet : au sud de Pacy-sur-Eure. Visite guidée du château, parc ouvert uniquement pour les journées du Patrimoine.

Château de Gaillon : au bord de la Seine, au sud des Andelys. Considéré comme le premier château de la Renaissance Française. Ouvert d'avril à octobre, tous les jours sauf mardi.

Château de la Roche Guyon : sur la boucle de Seine au nord de Mantes-la-Jolie, juste avant Giverny. 1h de route depuis chez moi.

Domaine de Villarceaux - dans le Vexin, au nord-est de la Roche-Guyon. 1h de route depuis chez moi. Manoir, dépendances et très beaux jardins.
Ouvert du 1er week-end d'avril à l'avant dernier we d'octobre, tous les jours sauf lundi, 14h-18h.
A proximité : sanctuaire gallo-romain des Vaux de la Celle, à Genainville. Visite aux Journées de l'Archéologie, du Patrimoine ou en période de fouilles sur rendez-vous.
Sanatorium d'Aincourt (urbex)

Château et domaine d'Ambleville - proche du précédent, un poil plus au nord.
En juin et septembre : jardins 14h-17h30, château visite à 15h30.
En juillet août : jardins 10h-12h puis 14h15 - 18h. Château : visite à 15h et 16h30.

Château de Bizy - bords de Seine, en face de Vernon
Du 19 mai au 1er novembre, 14h - 18h, tous les jours sauf lundi.
Château en visite guidée (réservation conseillée), jardins en visite libre.


  • Le temps d'un week-end

Meung sur Loire : Château de Meung-sur-Loire - Jardin arboretum d'Ilex - Jardins de Roquelin.
Basilique de Cléry-saint-André
Mezières-les-Cléry
A moins de deux heures de route de Paris, juste après Orléans.
Hébergements à proximité : château de Guignes,

Saint-Valéry-en-Caux, Veulette-sur-Mer...
Hébergement : Manoir des Carreaux (belles chambres d'hôte dans la campagne, avec kitchenette)

Lyons-la-Forêt
Abbaye de Mortemer - forêt de Lyons - arboretum des Bordins, randonnées...




  • Une simple visite :


91, rue Lecourbe : Eglise Saint-Séraphin de Sarov

Musée de la Grenouillère, à Croissy (mercredi et dimanche, 14h30 - 18h)
Musée Fournaise, sur l'île de Chatou (mer/jeu/ven : 10h-12h et 14h-18h - sam/dim : 11h-18h)
Musée Tourgueniev, à Bougival (d'avril à octobre inclus, samedi 14h-18h, dimanche 10h-18h)
Musée-Promenade de Marly-le-Roi (mercredi à dimanche, 14h-17h30)
Musée des années 30, à Boulogne-Billancourt (mardi au dimanche, 11h-18h)
Musée Roybet Fould (mercredi à dimanche, 10h30 - 18h) et pavillon des Indes (sur réservation), à Courbevoie
Musée Paul Belmondo, à Boulogne-Billancourt (14h - 18h en semaine sauf lundi, 11h - 18h le week-end)
Musée Rodin, à Meudon (vendredi à dimanche, 13h - 18h)
siouxsie

Un an de films - 2020

Janvier

Les filles du docteur March (Greta Gerwig, 2020. USA)
A couteaux tirés (Ryan Johnson, 2019. USA)
1917 (Sam Mendès, 2020. USA / Grande-Bretagne)
La llorona (Jayro Bustamente, 2020. Guatemala / France)

Février

Les Misérables (Ladj Ly, 2019. France)
Notre-Dame du Nil (Atiq Rahimi, 2019. France / Belgique / Rwanda)

Mars

Monos (Alejandro Landes, 2020. Colombie, Argentine,Pays-Bas, Allemagne, Suède, Uruguay, Danemark, USA !)
Dernier film vu au cinéma, juste avant le confinement. Contrairement aux expos, je n'y suis pas retournée lors de la réouverture estivale, le reste a donc été vu en streaming.

Versailles, le palais retrouvé du roi Soleil (Marc Jampolsky, 2018. France)
La Traversée de Paris (Claude Autant-Lara, 1956. France)
Suicide Squad (David Ayer, 2016. USA)

Avril

Les Barbouzes (Georges Lautner, 1964. France)
Princesse Mononoké (Hayao Miyazaki, 2000. Japon)
Otto, or Up with Dead People (Bruce LaBruce, 2011. Allemagne, Canada)
Le roi (David Michôd, 2019. Grande-Bretagne, Hongrie)
Le château ambulant (Hayao Miyazaki, 2004. Japon)
Les contes de Terremer (Goro Miyazaki, 2007. Japon)
Un divan à Tunis (Manele Labidi, 2020. Tunisie / France)
El Bar (Alex de la Iglesia, 2017. Espagne / Argentine)

Mai

Nausicaa de la vallée du vent (Hayao Miyazaki, 1984. Japon)
Le voyage de Chihiro (Hayao Miyazaki, 2001. Japon)
Et puis nous danserons (Levan Akin, 2019. Géorgie /Suède / France)
Le Château dans le ciel (Hayao Miyazaki, 1986. Japon)
L'Etat Sauvage (David Perrault II, 2018. France / Canada / Belgique)
Socrates (Alex Moratto, 2019. Brésil)
Porco Rosso (Hayao Miyazaki, 1992. Japon)

Juin

Mary Shelley (Haifaa al Mansour, 2018. Angleterre / Irlande / Luxembourg)
Ixcanul (Jayro Bustamante, 2014. Guatemala, France)
Lourdes (Thierry Demaizière, Alban Teurlai, 2019. France)

Juillet

Le royaume des chats (Hiroyuki Morita, 2003. Japon / USA)
Que la fête commence (Bertrand Tavernier, 1975. France)

Octobre

Enola Holmes (Harry Bradbeer, 2020. USA)
Orgueil et Préjugés (Joe Wright, 2006. USA / France / Angleterre)
Mamacita (Jose Pablo Estrada Torrescano, 2018. Mexique / Allemagne)
La bonne épouse (Martin Provost, 2020. France / Belgique)

Novembre

Time Bandits (Terry Gilliam, 1982. Angleterre)
Ultra Rêve (Bertrand Mandico, Yann Gonzalez, Caroline Poggi, 2018. France)
Sweet Country (Warwick Thornton, 2017. Australie)

Décembre

Invictus (Clint Eastwood, 2009. USA)
ReMastered : Devil at the crossroads (Brian Oakes, 2019. USA)
La Route Sauvage (Lean on Pete) (Andrew Haigh, 2018. USA)
Kongo (Hadrien La Vapeur, Corto Vaclav, 2019. France / Congo)

Côté séries :

Lucifer (saison 1, saison 2 jusqu'à l'épisode 13, puis ras le bol)
The Walking Dead (saison 9, ça redevient enfin vraiment intéressant !)
The Witcher (saison 1, des tas de bonnes idées gâchées par des tas de défauts)
The Last Kingdom (saison 4, toujours très entraînant)
The Umbrella Academy (saison 2, aussi réussie que la première)
Vikings (saison 1 jusqu'à l'épisode 4, les personnages sonnent creux, je n'accroche pas)
Le Jeu de la Dame (gros coup de coeur !)
siouxsie

Un an d'expos : 2020

Si l'épidémie m'a fait manquer pas mal de choses, surtout à la fin de l'année, 2020 aura quand même été une année assez riche côté expositions, avec encore de très belles choses.
Mes deux préférées auront peut-être été les expos du festival Normandie Impressionniste : les Villes ardentes, à Caen, et Nuits Electriques, au Havre, deux thématiques passionnantes illustrées d'oeuvres superbes.
J'ai aussi particulièrement apprécié la découverte de N.H. Jacobsen, au musée Bourdelle, sculpteur dont j'ignorais tout et dont l'étrange univers peuplé de créatures fantastiques m'a fascinée. La redécouverte de Léon Spillaert, au musée d'Orsay - peintre dont j'avais déjà repéré quelques oeuvres au détour d'expositions diverses, et qui avec une grande simplicité apparente sait se faire particulièrement percutant. Celle de Greco, aussi, que je connaissais en fait assez mal. Le délicieux Versailles Revival au château de Versailles, pleine d'oeuvres méconnues.
L'expo Tolkien de la BNF était aussi une grande réussite, très riche et très complète, comme celle sur Toulouse Lautrec ou les Vampires de la Cinémathèque. Et évidemment, j'ai été ravie de pouvoir profiter d'Aubrey Beardsley, que j'aime tant, juste avant la refermeture des musées.

Il me reste des tas de choses sous le cooude pour cette nouvelle année, en espérant que les musées puissent enfin rouvrir !


EXPOSITIONS VUES 2020

1. Toulouse-Lautrec - Grand Palais ♥
Vue le 1er janvier avec Audrey puis le 22 janvier.

2. Océan, une plongée insolite - Museum d'Histoire Naturelle.
Vue le 4 janvier avec Féli.

3. Quand les artistes dessinaient les cartes - Archives Nationales.
Vue le 6 janvier avec Féli.

4. Vampires, de Dracula à Buffy - Cinémathèque de Paris ♥
Vue le 12 janvier.

5. Charlie Chaplin dans l'oeil des avant-gardes - Musée d'Art de Nantes
Vue le 31 janvier avec Claire et Jérôme

6. Tolkien, voyage en Terre du Milieu - BNF, Jusqu'au 16 février 2020 ♥♥
Vue le 8 février

7. Greco - Grand Palais ♥♥
Vue le 9 février avec Laure

8. Versailles revival 1867-1937 - château de Versailles. ♥♥
Vue le 7 mars avec Laure

9. Les villes ardentes. Art, travail, révoltes. 1870 - 1914 - Musée des Beaux-arts de Caen, du 11 juillet au 22 novembre ♥♥♥
Vue le 12 juillet

10. Les contes étranges de N.H. Jacobsen - Musée Bourdelle, jusqu'au 26 juillet. ♥♥
Vue le 19 juillet

11. Pompéi - Grand Palais, jusqu'au 27 septembre
Vue le 9 août

12. James Tissot - Musée d'Orsay ♥♥
Vue le 6 septembre avec maman

13. Nuits électriques - MuMa Le Havre, jusqu'au 1er novembre ♥♥♥
Vue le 24 septembre avec maman

14. La force du dessin, chefs d'oeuvre de la collection Prat - Petit Palais, jusqu'au 4 octobre ♥
Vue le 2 octobre

15. Christian Louboutin, l'exhibitionniste - Palais de la Porte Dorée, jusqu'au 3 janvier 2021 ♥
Vue le 4 octobre

16. Léon Spillaert - Musée d'Orsay, du 13 octobre au 10 janvier 2021 ♥♥
Vue le 25 octobre

17. Aubrey Beardsley - Musée d'Orsay, du 13 octobre au 10 janvier 2021 ♥♥
Vue le 25 octobre 
siouxsie

Un an de livres - 2020

Combien de livres, cette année ?
78 titres. Ce que je n'avais pas atteint... depuis que j'ai commencé à travailler, soit depuis 2013. Le confinement, bien que très limité en ce qui me concerne, aura eu du bon côté lectures !

Côté coups de coeur...
La découverte de Naomi Novik, par ces deux passionnants romans que sont Déracinée et La fileuse d'argent, contes pleins de charme, d'humour, de noirceur et d'intelligence. Sa série Téméraire, de fantasy plus classique, s'engage aussi extrêmement bien.
L'art de la joie, de Goliarda Sapienza, grand roman sicilien féministe et libertaire qui conte l'ascension souvent cruelle, parfois meurtrière, lumineuse pourtant, d'une gamine miséreuse vers la noblesse.
Maintenant ou jamais, de Joseph O'Connor, superbe histoire de musique et d'amitié, peuplée de ce genre de personnage cabossé et flamboyant qui me touche droit au coeur.

Autres belles découvertes :
Globalement, la découverte de la littérature sicilienne - à l'occasion de mon voyage à Syracuse - s'est révélée très intéressante. Goliarda Sapienza, donc, mais aussi particulièrement l'Enfance sicilienne de Fulco di Verdura (charme et douce décadence de la noblesse palermitaine au début du XXe siècle), Sur cette terre comme au Ciel de Davide Enia (beau roman d'apprentissage d'un fils et petit-fils de boxeur dans la Palerme des années 80) et l'étrange Libraire de Sélinonte de Roberto Vecchioni (récit fantastique sur le pouvoir des livres et la perte de sens).

Côté Italie toujours, la délicieuse trilogie de récits de voyage d'Alexandre Dumas dans le sud de la péninsule (Le Speronare, le Capitaine Arena et le Corricolo), pleins d'anecdotes, de pittoresque, d'imagination et de bouts d'histoire antique.

Mais aussi... le très touchant Empereur du Portugal de Selma Lagerlof, superbe histoire d'amour d'un père pour sa fille. L'excellent Enfant de l'étranger d'Allan Hollinghurst, grande chronique familiale à l'anglaise, pleine de secrets enfouis. La découverte de Françoise Sagan, pas forcément toujours inoubliable mais dont l'esprit m'enchante - et son délicieusement amoral Garde du Coeur.
La découverte d'Amin Maalouf, et particulièrement son essai passionnant sur le Naufrage des Civilisations. Le récit très dur de Samar Yazbek sur la guerre civile syrienne - Les Portes du Néant, et encore le beau roman de Ghazi Rabihavi sur un jeune couple homosexuel perdu dans la révolution iranienne, les Garçons de l'amour.

Quelques jolies choses côté littérature irlandaise - Joseph O'Connor qui continue de m'enchanter, mais aussi Kate O'Riordan, dont le Garçon dans la Lune m'a donné envie de la connaitre mieux.
Le passionnant récit de Eddy L. Harris - Mississippi Solo - sur sa folle descente du grand fleuve en kayak, réflexion sur le mythe américain, le racisme, le pouvoir de la nature...

Et je pourrais sans doute en citer encore pas mal d'autres !

Quelques ratios ?
Non fiction : 17 livres (21,7 %) (récits de voyage, essais, biographies, mémoires, enquête...)
Auteurs originaires de 16 pays : 21 français (26 livres), 9 étatsunien (14 livres),  7 italiens (dont 6 siciliens - 10 livres), 7 anglais (8 livres), 6 irlandais (8 livres), 1 franco-libanais (3 livres), 1 franco-djiboutien, 1 suisse, 1 allemand, 1 polonaise, 1 suédoise, 1 hollandais, 1 espagnol, 1 iranien, 1 syrienne, 1 japonaise.
29 auteurs féminins (36 livres) / 32 auteurs masculins (43 livres)

Collapse )
siouxsie

Voyage au Portugal : journée à Belém (17 septembre 2019)

Aujourd'hui, nous partons visiter Belém. Sa tour, bien entendu, mais surtout le grand monastère des Hiéronymites, merveille de l'art manuélin que je voulais voir absolument.
Mais d'abord, il faut descendre de notre perchoir pour aller prendre le tram sur le Rossio. Nous choisissons un autre itinéraire que la veille, un entrelacs de ruelles et d'escaliers un peu plus au nord, où nous découvrons encore quelques pittoresques façades.




Collapse )

siouxsie

Voyage au Portugal : Lisbonne, entre l'Alfama et le musée Calouste Gulbenkian (16 septembre 2019)

Ce matin, le ciel est gris, rendant un peu plus mélancoliques les si pittoresques ruelles de l'Alfama par lesquelles nous descendons rejoindre le centre-ville et le métro. Le quartier est un dédale où l'on s'égare assez vite et c'est tant mieux, car occasion de mille découvertes... dont de nombreuses oeuvres de street-art poétiques, malicieuses et colorées.




Collapse )


siouxsie

Voyage au Portugal : arrivée à Lisbonne (15 septembre 2019)

2019 aura été une année riche en beaux voyages. Après les Lofoten en mai avec mon père, voici le Portugal en septembre avec ma mère !

Nous arrivons à Lisbonne en début d'après-midi, le 15 septembre, sous un grand ciel bleu et un soleil encore chaud. Pour gagner notre logement (Garden Rooftop by Imperium, Costa do Castelo), il faut grimper : grimper sur les hauteurs de l'Alfama, l'un des plus anciens quartiers de la ville (cela, le taxi s'en charge) puis grimper une bonne centaine de marches jusqu'au dernier étage d'un vieil immeuble par où l'on accède à une petite maisonnette accrochée à flanc de colline.
Nous avons là une grande chambre confortable, joliment décorée, d'où un autre escalier nous emmène jusqu'à une terrasse offrant une vue panoramique superbe sur la ville. Une petite piscine y est installée, quelques transats... de quoi s'offrir une pause rafraîchissante bien agréable et bien méritée après toutes ces marches !



Collapse )

siouxsie

Voyage en Norvège : dernier matin dans les marais (19 mai 2019)

Ce dimanche matin, il fait toujours aussi beau. Assez beau pour prendre le petit-déjeuner dehors, sur une table de pique-nique au soleil, les pieds dans un champ et un bout de fjord en arrière-plan - principal agrément de l'endroit où nous logeons, sur l'île de Straumøya !
Puis, après avoir fait tant bien que mal rentrer dans les sacs tout ce qui doit y rentrer,  nous poussons un peu plus loin sur l'île, au milieu des marécages. Nous n'avons pas le temps de nous attarder mais l'endroit est plein de charme, des paysages doux, un peu mélancoliques, rehaussés de superbes contrastes de couleur. L'herbe rousse, la terre très noire, le bleu du ciel reflété dans l'eau, le blanc osseux de vieilles souches polies, le vert tendre des bouleaux renaissants... Voilà encore un coin où je reviendrais volontiers me balader !




Collapse )

siouxsie

Voyage en Norvège : des Lofoten à Bodø

Samedi 18 mai, il faut se lever tôt pour attraper le ferry qui nous fera regagner le continent. Dès cinq heures et demie du matin, sur le balcon, la lumière est splendide. Je doute qu'elle ait jamais vraiment cessé de l'être d'un bout à l'autre de la nuit - ces nuits blanches sont à vrai dire assez frustrantes pour une grosse dormeuse comme moi, incapable de vraiment en profiter !
Nous sommes prêts assez vite, et avons le temps de pousser jusqu'aux abords de Tind avant de revenir embarquer à Moskenes, avant 7h du matin. Sur le bateau, tout le monde pique un peu du nez. Dans un fauteuil de la cabine avant, un joli garçon s'est endormi dans une position improbable. Sur le pont arrière, une fille étend un hamac pour finir tranquillement sa nuit. Le soleil brille, les îles s'éloignent, bien moins mystérieuses qu'à l'aller...




5h30 du matin, donc, au balcon.

Collapse )