siouxsie

Expos, musées, théâtre cycles ciné : que faire à Paris... et ailleurs !

Collapse )

*
Trucs à voir et visiter

  • Le temps d'un week-end

Meung sur Loire : Château de Meung-sur-Loire - Arboretum des prés de Culand et parc départemental des Courtils des Mauves - Jardins de Roquelin.
A moins de deux heures de route de Paris, juste après Orléans.

  • A la journée

Château de Saint-Jean-de-Beauregard : dans l'Essonne, à l'ouest de Fontainebleau, château et grand parc, avec notamment un des plus beaux potagers de France. Visites du 15 mars au 15 novembre, les dimanche et jours fériés.

Château et jardins de Courances : dans l'Essonne,à l'ouest de Fontainebleau. Week-ends et jours fériés du 6 avril au 3 novembre, château fermé en juillet-août.

Château d'Anet : au sud de Pacy-sur-Eure. Visite guidée du château, parc ouvert uniquement pour les journées du Patrimoine.

Château de Gaillon : au bord de la Seine, au sud des Andelys. Considéré comme le premier château de la Renaissance Française. Ouvert d'avril à octobre, tous les jours sauf mardi.

Château de la Roche Guyon : sur la boucle de Seine au nord de Mantes-la-Jolie, juste avant Giverny. 1h de route depuis chez moi.


  • Une simple visite :


91, rue Lecourbe : Eglise Saint-Séraphin de Sarov

Musée de la Grenouillère, à Croissy (mercredi et dimanche, 14h30 - 18h)
Musée Fournaise, sur l'île de Chatou (mer/jeu/ven : 10h-12h et 14h-18h - sam/dim : 11h-18h)
Musée Tourgueniev, à Bougival (d'avril à octobre inclus, samedi 14h-18h, dimanche 10h-18h)
Musée-Promenade de Marly-le-Roi (mercredi à dimanche, 14h-17h30)
Musée des années 30, à Boulogne-Billancourt (mardi au dimanche, 11h-18h)
Musée Roybet Fould (mercredi à dimanche, 10h30 - 18h) et pavillon des Indes (sur réservation), à Courbevoie
Musée Paul Belmondo, à Boulogne-Billancourt (14h - 18h en semaine sauf lundi, 11h - 18h le week-end)
Musée Rodin, à Meudon (vendredi à dimanche, 13h - 18h)
siouxsie

Voyage au Portugal : journée à Belém (17 septembre 2019)

Aujourd'hui, nous partons visiter Belém. Sa tour, bien entendu, mais surtout le grand monastère des Hiéronymites, merveille de l'art manuélin que je voulais voir absolument.
Mais d'abord, il faut descendre de notre perchoir pour aller prendre le tram sur le Rossio. Nous choisissons un autre itinéraire que la veille, un entrelacs de ruelles et d'escaliers un peu plus au nord, où nous découvrons encore quelques pittoresques façades.




Collapse )

siouxsie

Voyage au Portugal : Lisbonne, entre l'Alfama et le musée Calouste Gulbenkian (16 septembre 2019)

Ce matin, le ciel est gris, rendant un peu plus mélancoliques les si pittoresques ruelles de l'Alfama par lesquelles nous descendons rejoindre le centre-ville et le métro. Le quartier est un dédale où l'on s'égare assez vite et c'est tant mieux, car occasion de mille découvertes... dont de nombreuses oeuvres de street-art poétiques, malicieuses et colorées.




Collapse )


siouxsie

Voyage au Portugal : arrivée à Lisbonne (15 septembre 2019)

2019 aura été une année riche en beaux voyages. Après les Lofoten en mai avec mon père, voici le Portugal en septembre avec ma mère !

Nous arrivons à Lisbonne en début d'après-midi, le 15 septembre, sous un grand ciel bleu et un soleil encore chaud. Pour gagner notre logement (Garden Rooftop by Imperium, Costa do Castelo), il faut grimper : grimper sur les hauteurs de l'Alfama, l'un des plus anciens quartiers de la ville (cela, le taxi s'en charge) puis grimper une bonne centaine de marches jusqu'au dernier étage d'un vieil immeuble par où l'on accède à une petite maisonnette accrochée à flanc de colline.
Nous avons là une grande chambre confortable, joliment décorée, d'où un autre escalier nous emmène jusqu'à une terrasse offrant une vue panoramique superbe sur la ville. Une petite piscine y est installée, quelques transats... de quoi s'offrir une pause rafraîchissante bien agréable et bien méritée après toutes ces marches !



Collapse )

siouxsie

Voyage en Norvège : dernier matin dans les marais (19 mai 2019)

Ce dimanche matin, il fait toujours aussi beau. Assez beau pour prendre le petit-déjeuner dehors, sur une table de pique-nique au soleil, les pieds dans un champ et un bout de fjord en arrière-plan - principal agrément de l'endroit où nous logeons, sur l'île de Straumøya !
Puis, après avoir fait tant bien que mal rentrer dans les sacs tout ce qui doit y rentrer,  nous poussons un peu plus loin sur l'île, au milieu des marécages. Nous n'avons pas le temps de nous attarder mais l'endroit est plein de charme, des paysages doux, un peu mélancoliques, rehaussés de superbes contrastes de couleur. L'herbe rousse, la terre très noire, le bleu du ciel reflété dans l'eau, le blanc osseux de vieilles souches polies, le vert tendre des bouleaux renaissants... Voilà encore un coin où je reviendrais volontiers me balader !




Collapse )

siouxsie

Voyage en Norvège : des Lofoten à Bodø

Samedi 18 mai, il faut se lever tôt pour attraper le ferry qui nous fera regagner le continent. Dès cinq heures et demie du matin, sur le balcon, la lumière est splendide. Je doute qu'elle ait jamais vraiment cessé de l'être d'un bout à l'autre de la nuit - ces nuits blanches sont à vrai dire assez frustrantes pour une grosse dormeuse comme moi, incapable de vraiment en profiter !
Nous sommes prêts assez vite, et avons le temps de pousser jusqu'aux abords de Tind avant de revenir embarquer à Moskenes, avant 7h du matin. Sur le bateau, tout le monde pique un peu du nez. Dans un fauteuil de la cabine avant, un joli garçon s'est endormi dans une position improbable. Sur le pont arrière, une fille étend un hamac pour finir tranquillement sa nuit. Le soleil brille, les îles s'éloignent, bien moins mystérieuses qu'à l'aller...




5h30 du matin, donc, au balcon.

Collapse )

siouxsie

Voyage en Norvège : les Lofoten, de Kabelvåg à Hamnøy (17 mai 2019)

Voici venue notre dernière journée aux Lofoten. Il est temps de quitter Kabelvåg pour rejoindre notre premier hébergement de Hamnøy, où nous passerons une dernière nuit avant de reprendre le ferry, le lendemain matin. Trajet ponctué d'un généreux détour par la côte sud de l'île de Vestvågøya, que nous ne connaissons pas encore.

Ce 17 mai est jour de fête nationale : nous en avions vu les préparatifs hier, nous assisterons aujourd'hui aux célébrations elles-mêmes : fanfares, discours et défilés en costumes folkloriques, qui animent déjà Kabelvåg au moment de prendre la route.




Collapse )


siouxsie

Voyage en Norvège : journée à Kabelvåg

Ce jeudi 16 mai, il fait gris. Gris uniforme, gris brouillasse, gris pluvieux, tout en nuages bas qui engloutissent le paysage. Du coup, nous restons à Kabelvåg et orientons la matinée sur des activités moins extérieures que les jours précédents : visite de l'aquarium puis du musée d'histoire, le Lofotmuseet, qui méritent tous deux largement le détour.

Avant de partir, je grimpe sur la falaise par derrière nos rorbus pour un coup d'oeil sur l'entrée du port... indéniablement gris.





Collapse )

siouxsie

Voyage en Norvège : Austvågøya, ou l'est des Lofoten (15 mai 2019)

Nous voici désormais sur l'île d'Austvågøya, la plus orientale des Lofoten. En continuant plus à l'est, on arriverait sur l'archipel des Vesterålen - plus proche de la côte, avec des îles beaucoup plus grandes, évasées en chou-fleur plutôt qu'en pointe - pour qui voudrait vraiment faire la différence sur une carte. Je les verrais bien faire un jour l'objet d'un autre voyage !

Pour l'heure, ce mercredi 15 mai 2019, nous partons en vadrouille autour de deux grosses pointes au nord de l'île, dans un enchevêtrement de lacs, de fjords et de montagnes bien plus vaste et aéré que les paysages du sud.

De Kabelvåg, la route continue un temps vers l'est, passe Svolvær, la plus grande ville des Lofoten, puis remonte plein nord en suivant un long fjord...




Collapse )